Pourquoi l’intégration des réflexes peut vous aider ?

Des séances d’intégration des réflexes archaïques peuvent vous aider à ne plus sortir par exemple votre langue lorsque vous effectuez un travail manuel avec vos doigts : agripper un objet, écrire, peindre,…

Vous utiliserez cette énergie à autre chose : concentration auditive lors d’une dictée, etc….

Les séances accompagnent :

à sortir : de l’hyperactivité, de l’hypersensibilité, d’une instabilité émotionnelle, des troubles de l’énurésie, d’un mauvais équilibre dans le champs gravitationnel, de vertiges, de maux de tête, de difficultés posturales, d’un dos vouté, d’une écriture illisible et/ou lente, d’une mauvaise tenue du stylo, d’une lecture lente, de difficultés de concentration et de compréhension, d’une timidité, « dys » (dyslexie, dyspraxie, dyscalculie), ..

à améliorer vos performances sportives, musicales, préparation aux concours, examens, prise de parole en public, ….

Au départ, la méthode RMT a été développée par Kerstin Linde, spécialiste suédoise du mouvement.

Puis le Dr Harald Blomberg, psychiatre suédois et Mme Moira Dempsey, enseignante et fascinée par les réflexes, ont révisé et ont créé le programme RMTi®.

Mme Moira Dempsey l’a fait connaitre dans le monde.

Le programme d’intégration des réflexes, méthode RMTi®, permet de donner à votre cerveau une « seconde chance » d’expérimenter les mouvements qui ont pu faire défauts dans les premiers mois de son développement.

Grâce à sa plasticité, le cerveau peut recréer des connexions entre ses différentes aires, facilitant la transmission et l’exécution des informations entre le corps et le système nerveux central.

L’intérêt de cette approche réside dans le fait que sa progression vise à s’effectuer depuis le tronc cérébral, siège des réflexes archaïques, vers le cortex, créant ainsi des connexions ascendantes vers un meilleur contrôle cortical c’est à dire un accès aux choix ( le stress donne un accès au non-choix).

En savoir plus sur les compétences physiques non acquises

Photo de Yan Krukov sur Pexels

A quoi servent les réflexes archaïques ?

Les réflexes archaïques sont des programmes communs à l’espèce humaine. Ils sont interculturels, innés.

Les réflexes ont un rôle :

– de protection et de survie,

– dans les connexions cérébrales,

– dans l’intégration neurosensorielle,

– dans la sécurité intérieure.

Les réflexes sont les fondations nécessaires au :

– développement moteur,

– développement cognitif,

– équilibre émotionnel,

– construction de l’Être,

C’est un programme clé pour l’apprentissage et le comportement.

Il est essentiel de comprendre que plusieurs réflexes archaïques persistants constituent pour l’enfant ou l’adulte un stress corporel tel qui lui est très difficile de se consacrer pleinement à son potentiel d’apprentissage, à un bon équilibre émotionnel, à une sécurité intérieure.

Il va s’en suivre :

pour l’enfant, une pression excessive sur son stylo, un archet, une raquette de tennis, une agitation, une énurésie tardive, une marche sur la pointe des pieds, des difficultés avec le bruit en classe ou en famille, une instabilité émotionnelle, …

– pour l’adulte, des lombaires bloquées pour que cesse cette agitation, des difficultés avec le bruit, une instabilité émotionnelle, …

Par ailleurs, si vous avez vécu un traumatisme crânien, un coup du lapin lors d’un accident de voiture, un choc émotionnel (deuil, autre), un AVC,…il a été constaté la réactivation de réflexes, pourtant bien intégrés au départ. Le programme RMTi ®vous aidera à rééduquer votre système nerveux.

Exemple de réflexe :

Réflexe tonique labyrinthique (RTL) :

 » l’intégration du RTL est important pour assurer un bon équilibre et une bonne posture. S’il reste actif dans notre système, nous aurons de la difficulté à nous déplacer de manière fluide et à maintenir l’équilibre contre la gravité. Les personnes qui n’ont pas intégré complètement le RTL ont tendance à se déplacer de manière raide et saccadée, ont des muscles du cou faibles et son facilement désorientées ou nauséeuses lorsqu’elles voyagent dans un objet mobile comme ascenseur, escalator, voiture » source Moira Dempsey

Adhérente/Licence au Rhythmic Movement Training International ®

En savoir plus sur le déroulement d’une séance

A quoi sert le contrôle postural ?

Les réflexes ont pour tâches de mettre en place les fondements du contrôle postural, c’est une étape essentielle. 

Ce dernier sert à

– l’équilibre,

– la locomotion,

– la coordination sensorimotrice, c’est-à-dire la coordination qui s’effectue lorsque le bébé/l’enfant souhaite atteindre un objet qu’il a localisé,

– la stabilité de l’équilibre vestibulaire (système qui nous maintient orienté par rapport à la gravité),

– développer son attention, sa tonicité musculaire, sa capacité d’orientation,

– créer des connexions neuronales,

Si durant le développement des réflexes, le bébé vit des stress avant sa naissance, durant sa naissance, après sa naissance, vont peut -être s’en suivre des déficits posturaux, des troubles de l’apprentissage et comportementaux.

Il est essentiel de comprendre que le corps est une extension du cerveau, de sorte que si le corps réagit à un stimulus, c’est également le cas pour le cerveau.

Découvrir les facteurs extérieurs de stress

Prendre rendez-vous